East Grinstead, Royaume-Uni

LE WEEK-END DU GALA DE L’IAS CÉLÈBRE UNE ANNÉE D’AIDE HUMANITAIRE ET D’AVANCÉES

L’International Association of Scientologists (IAS), un groupe en pleine expansion pour le bien de la communauté humanitaire, s’est réunis à East Grinstead, dans le sud de l’Angleterre, le premier week-end d’octobre, pour célébrer une année d’expansion et d’accomplissements.

Les routes étroites d’autrefois qui traversent les petits villages et les fermes du West Sussex étaient envahies par des voitures et des bus en ce vendredi soir du début de l’automne, alors que des milliers de scientologues, invités et amis arrivaient sur la pelouse impeccable du Manoir de Saint Hill, la maison de fondateur de la Scientology L. Ron Hubbard.

Parmi les ouvertures entre les haies et les arbres le long de ces routes, les visiteurs pouvaient voir dans l’arrière-plan l’élégant Saint Hill, plein de vie et de lumières en mouvement à l’horizon, rayonnant comme un feu dans le lointain qui s’estompe dans la lumière de l’automne.

Au-delà du portail du Manoir, après avoir traversé la longue route qui conduit au pavillon et au Great Hall, vers une scène érigée sous une tente énorme, les membres de l’International Association of Scientologists de plus de 65 pays et que l’on pouvaient entendre parler de nombreuses langues, marchaient vers l’arène avec un objectif, célébrer leur humanité envers l’Homme.

La célébration de 2017 fut la 33e depuis que l’IAS a été fondée à Saint Hill en 1984, afin d’unir, de faire progresser, de soutenir et de protéger la religion la plus jeune et à la croissance la plus rapide. Les membres et visiteurs sont aussi venus pour honorer ceux qui ont aidé l’Église à accomplir une année d’espoir et d’accomplissement sur la voie vers le but de la Scientology, une vie meilleure pour tous.

Au cours de deux heures et demie, M. Miscavige, Président du conseil d’administration du Religious Technology Center, a dévoilé l’accélération du rythme d’expansion de l’Église et de sa mission humanitaire qui s’est reflété lors des diverses histoires et présentations de la soirée.

« Oui, vous êtes arrivé à ce royaume de l’IAS, » a déclaré David Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientology.

« Où tous les points communs avec l’univers physique ne sont que pure coïncidence...

« Où les membres de l’IAS partout sur Terre viennent y prendre leur place : de l’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie, des centaines de villes d’Europe et des quatre coins du royaume-uni.

« Parce qu’en tout, nous célébrons aujourd’hui 147 pays qui n’oublieront jamais la présence de l’IAS. »

Et c’est ainsi que M. Miscavige a décrit chaque point durant sa présence sur scène pour une célébration de deux heures et demie pleine d’énergie. En fait, la soirée a non seulement passé en revue nos programmes humanitaires des royaumes des plaines et des hauts plateaux de la Terre, mais elle s’est également concentrée sur l’expansion de la religion elle-même dans une cour des miracles jamais vue auparavant.

L’accélération du rythme de l’expansion de l’Église et de ses missions humanitaires se reflète aussi dans les histoires et est une preuve tangible de la bienveillance sociale. Chaque histoire en soi est un record mais ensemble, elles forment une symphonie de l’aide humanitaire qui s’étend à travers les célèbres initiatives parrainées par l’IAS. Tout a commencé avec une histoire d’abus dans le domaine de la santé mentale et qui a été rapidement contre-carré par la Commission des Citoyens sur les Droits de l’Homme (CCDH).

Il y a également eu une description des actions des campagnes sur : Un monde sans drogue et un puissant mouvement où La vérité sur la drogue aide à mettre fin à la toxicomanie, Tous unis pour les droits de l’Homme, fait perdurer la flamme de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, Le chemin du bonheur afin d’instiller des valeurs morales grâce à ses 21 préceptes universels, et la vague de ministres volontaires apportant de l’aide sur 21 sites de catastrophes rien que cette année, sans parler des nombreux moments de conflits personnels pour les individus dans le monde.

Des exemples du fort impact de ces initiatives ont été l’objet de la présentation :

  • Les ambassadeurs du Chemin du bonheur sont entrés dans des territoires vierges dans les Philippines, suscitant l’adoption généralisée de former les 29 000 officiers de police sur les préceptes moraux de ce livret.
  • En Zambie, un pays où la survie est un effort quotidien, un ministre Anglican a formé 70 groupes du Chemin du bonheur, transformant ainsi un message depuis la chaire en une productivité qui a décuplé sur une région de 130 000 kilomètres carrés.
  • Tous unis pour les droits ont aidé et sensibilisé 19 étudiants Pakistanais, créant ainsi un projet et l’approbation d’une loi « Pour la protection des femmes du Pendjab contre la violence, » afin de garantir leurs droits à tout jamais.
  • 5 000 bénévoles d’Un monde sans drogue ont lancé une campagne durant les Jeux Olympiques au Brésil et ont distribué plus de 2 millions de livrets La vérité sur la drogue dans Sao Paulo et Rio de Janeiro.
  • Et les Ministres Volontaires qui parcourent plus de 320 000 kilomètres pour apporter de la vie et de l’espoir à près de 4 millions de personnes, y compris ceux les plus touchés par des catastrophes naturelles et humaines.

De nombreux autres récits sur des célébrités se sont succédés lors de cette soirée étincelante et dynamique. À savoir, trois lauréats de la médaille, qui incarnent chaque progrès vers les buts de la religion de Scientology, un monde à l’atmosphère paisible, productif et sans crime, où la justice sociale est en vigueur. Alors que M. Miscavige les a présenté un par un, l’éthique dans leur travail, le courage, la persistance et le dévouement étaient évidents dans leurs histoires :

  • Le lauréat de la médaille au Royaume-Uni, Brian Daniels, a supporté la CCDH et attaqué les abus psychiatriques dans les hôpitaux du pays pour montrer les méfaits des psychiatres dans le domaine et obligeant des réformes. Il a aussi inspiré une série de documentaires nationaux sur les liens entre les psychotropes et une augmentation du suicide chez les enfants, ce qui a mené à des « avertissements » sans précédent sur des médicaments afin de protéger éternellement la jeunesse britannique.
  • Pacifiste et activiste pour les droits de l’homme, le ministre Tony Mohammad, a créé un mouvement du Chemin du bonheur dans les quartiers défavorisés de Los Angeles, la capitale mondiale des gangs, avec 50 rassemblements pour la paix dans 33 quartiers, résultant en une chute de 40 pour cent du taux de criminalité. Tony a ensuite persisté pour réunir des gangs rivaux afin de confronter la violence entre eux, obtenant ainsi un cesser le feu et un accord de paix entre les gangs des Crips et des Bloods.
  • Binod Sharma, un habitant du Népal, a lancé son équipe de Ministres Volontaires en réponse au terrible tremblement de terre de 2015 pour venir en aide à 15 000 habitants dans les cinq premiers jours. Binod a ensuite amené ses équipes dans 101 villages et quartiers oubliés qui avaient été frappés par la catastrophe afin d’apporter de l’aide à 4 millions de népalais. Par la suite, et pour apporter une aide permanente, il a établi un siège des ministres volontaires et 169 groupes dans son pays.

La célébration du vendredi a continué samedi soir, alors que le grand chapiteau se transformait pour le bal annuel des Patrons. Le dîner spectaculaire et le gala ont eu lieu en reconnaissance des membres de l’IAS, et au cours du week-end ils ont également rendu hommage à leur soutien au travail et initiatives humanitaires.

L’accent sur le week-end de festivités portait sur la tradition de Saint Hill avec un concert de bienfaisance pour les 1 500 habitants de la ville. Durant la soirée de musique et de danse, cinq organismes de bienfaisance locaux ont reçu des dons pour accroître leurs activités de service de la communauté locale et le tout conformément à la tradition commencé par L. Ron Hubbard pendant les années où Saint Hill était sa maison.


L’IAS est une association d’adhérents ouverte aux scientologues de tous les pays, elle a été créée en 1984. Le but de l’IAS est d’unir, faire progresser, soutenir et protéger la religion de Scientology, et les scientologues, dans toutes les parties du monde, de façon à atteindre les buts de la Scientology tels qu’ils ont été énoncés par L. Ron Hubbard : « Une civilisation sans folie, sans criminels et sans guerre dans laquelle les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits, et dans laquelle l’Homme soit libre d’atteindre des sommets plus élevés. »