Amsterdam, Pays-Bas

« A » POUR AMSTERDAM, UNE NOUVELLE ÉGLISE DE SCIENTOLOGY BRILLE DANS CETTE VILLE MONDIALE

Une capitale d’envergure internationale et une icône de la culture et de la tolérance accueille l’Église de Scientology dans son nouveau foyer.

Suivez les ravissants canaux et les ponts du centre-ville d’Amsterdam, puis aventurez-vous vers l’est, dans une zone à croissance rapide, en vogue et studieuse, sur le « kilomètre de la connaissance » et vous allez tomber sur la voie rapide des capitales créatives d’Europe. Le kilomètre de la connaissance représente le développement avant-gardiste d’Amsterdam et un symbole de l’apprentissage et de l’expansion pour cette ville au cœur d’un renouveau passionnant.

En effet, l’inauguration de la nouvelle Église de Scientology d’Amsterdam était une célébration exubérante de la connaissance, à un niveau à la fois moderne et spirituel. Et c’est ainsi que quelques 1 300 scientologues et invités se sont rassemblés, le samedi 28 octobre, dans le centre d’Amsterdam, pour célébrer l’inauguration d’un nouveau point de repère, à l’endroit le plus important de ce secteur, la rue très animé de Wibautstraat.

M. David Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientology, présida l’incroyable inauguration de la nouvelle Église de Scientology d’Amsterdam sur le kilomètre de la connaissance de la ville.

Pour cette occasion, M. David Miscavige, le chef ecclésiastique de la religion de Scientology, a déclaré : « Avant que ce ruban ne tombe, prenons un moment pour contempler votre place dans l’histoire néerlandaise, sans parler de sa mythologie. Car vous ne faites plus voile vers le large et dans le sens du vent et vous ne contournez plus les promontoires sur le chemin du retour. Au contraire, vous êtes rivés vers l’extérieur, sur le cours de l’éternité . »

Le début des festivités ont touché presque chaque note de l’éventail culturel de la ville, du rythme classique de « L’ode des canaux d’Amsterdam » aux tambours Suriname et une musique électronique soulignant le folklore musicale de la ville du nouveau millénaire. C’était aussi un jour annonçant la diversité et les partenariats, menés par d’éminents dignitaires représentant la croyance collective dans un Amsterdam plus fort, un Amsterdam unis.

Reflétant les programmes d’amélioration sociale et des traditions interreligieuses de la ville, la première Église de Scientology a joué un rôle actif dans l’établissement d’activités communautaires depuis l’ouverture de ses portes à Amsterdam en 1974. Un exemple est l’antenne de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme, qui a été une force vitale dans la protection des droits des enfants hollandais. Sa présentation au Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant et sur la surmédicametation des enfants du pays a abouti à un mandat pour enquêter sur les causes à la base des symptômes du TDAH.

De plus, les scientologues ont combattu la consommation de drogue dans la ville en distribuant plus de 25 000 livrets La vérité sur la drogue, pendant que les 150 000 préceptes moraux universels de L. Ron Hubbard du Chemin du bonheur étaient également distribués. L’Église est aussi une voix active des activités interreligieuses, avec lesquelles elle défend le dialogue pour combler les différences et augmenter la compréhension.

Ce nouveau bâtiment impressionnant s’étend sur 7 300 mètres carrés et étend l’envergure de l’Église dans la ville. Il offre un point de lancement pour étendre ses activités humanitaires depuis son emplacement de premier choix, juste à quelques minutes du centre ville en métro, à vélo ou en voiture. En tant que telle, l’installation de 4 étages est un spectacle éblouissant pour l’espoir et la collaboration avec plus de 70 000 personnes passant chaque jour sur Wibautstraat.

Des dignitaires locaux étaient présents pour soutenir le message de partenariat du centre et pour accueillir l’Église dans son nouveau foyer avec notamment M. Maarten Lubbers, le président, de « Together One Amsterdam », M. Michael Van Gils, haut fonctionnaire de la police régionale des Pays-Bas (ret.), Mme Sheela Vyas, présidente du conseil des femmes d’Amsterdam, et Ari Van Buuren, le président de « United Religions Initiative Netherlands. »

Maarten Lubbers, le président de « Together One Amsterdam », a parlé de l’Église comme un nouveau partenaire pour améliorer les instituts d’apprentissage, les entreprises et les organisations de « la rue la plus intelligente » des Pays-Bas : « Tout le monde a besoin d’un sanctuaire qui offre solitude et sérénité, avec vous-même et avec votre famille et vos amis. Dans la vie, les gens font face à des déboires, des tragédies et veulent et ont besoin de réfléchir. Et votre nouveau foyer est un prolongement de la rue, les portes sont ouvertes et les gens sont les bienvenues. Et je crois qu’ici tout le monde sera accueilli avec compassion et à bras ouverts - parce que c’est un centre qui est véritablement consacré à inspirer et faire progresser notre société hollandaise. »

Michael Van Gils, officier de police à la retraite et expert médical, a parlé du mouvement de la CCDH et de son héritage de défense des droits de l’enfant : « Avec la CCDH, je suis au milieu d’une croisade avec des millions de personnes. C’est là un partenariat qui non seulement affirme quelque chose mais qui prend aussi des mesures. Et donc vous l’avez fait, en notre nom à tous. Vous êtes allez au parlement national pour leur dire : « nos enfants méritent mieux. » Vous avez sensibilisé plus de 2 000 médecins, enseignants, dirigeants politiques avec votre message et les faits…Grâce à la CCDH, les pédiatres on dû mettre en garde face à la prescription de psychotropes. Et c’est un changement définitif. »

Mme Vyas, présidente du conseil des femmes d’Amsterdam, a souligné l’avenir radieux qu’annonçaient les festivités pour Amsterdam et Le chemin du bonheur : « Ce petit livre est un outil très utile pour permettre aux gens de prendre responsabilité pour leur propre vie et celle de ceux autour d’eux. Il les incite à devenir des citoyens responsables et amicaux. Et donc il forme la fondation sur laquelle bâtir une société décente. En cette époque où les valeurs morales aux Pays Bas et ailleurs diminuent, les gens ont besoin d’outils efficaces pour s’éduquer... Parce que la véritable éducation, ce n’est pas obtenir des diplômes, mais c’est aussi avoir un compas moral pour nous rendre plus fort. »

Et pour couronner le nouveau départ que cette célébration représentait, M. van Buuren, le président de « United Religions Initiative Netherlands, » a parlé de la relation importante entre la Scientology et la spiritualité. « Il y a un vieux proverbe néerlandais qui dit : “Améliorez le monde en commençant par vous-même.” Nous avons besoin de ce contre-mouvement pour la spiritualité, hors de la solitude, et de l’isolement. Et votre formation transformatrice et éducative y contribue vraiment. Tout tourne autour de la connaissance de soi et de la conscience spirituelle. Vous offrez une contribution importante pour la conscience spirituelle et la liberté. Dans la culture occidentale, la pensée rationnelle et la spiritualité ont été séparées, et la Scientology les assemble de nouveau. »


La nouvelle Église d’Amsterdam offre aux visiteurs une introduction à la Dianetics et à la Scientology, qui commence par le centre d’information pour le public. Ses panneaux informatifs présentent plus de 500 films portant sur les croyances et les pratiques de la religion de Scientology, ainsi que sur la vie et l’héritage de son fondateur, L. Ron Hubbard.

Le centre d’information détaille également les nombreux programmes humanitaires soutenus par la Scientology. Ceux-ci incluent une initiative mondiale d’éducation aux droits de l’Homme ; des programmes d’information contre la drogue, de prévention et de réhabilitation des toxicomanes ; un réseau international de centres d’alphabétisation et d’apprentissage et le programme des ministres volontaires de Scientology, un mouvement indépendant de secours d’urgence qui a pris une ampleur considérable dans le monde entier.

C’est dans la chapelle d’Amsterdam que sont donnés les différents services et cérémonies de Scientology, comme les services dominicaux, les mariages et les baptêmes. Elle sera également l’hôte d’événements communautaires, ouverte aux membres de toutes les confessions. Les nouveaux locaux comprennent en outre plusieurs salles pour les séminaires et les cours, en plus d’un étage entier dédié à l’audition de Scientology (conseil spirituel).


L’inauguration de la nouvelle Église de Scientology d’Amsterdam arrive durant une période d’expansion rapide pour la religion avec 60 nouvelles Églises de Scientology de Los Angeles à Tampa, Londres à Milan, de Johannesbourg à Tokyo et de Tel Aviv à Kaohsiung. Au cours des dix dernières années, ces inaugurations ont conduit à un essor mondial de la religion à une vitesse qui dépasse celle des 50 années précédentes combinées.

En 2017, les inaugurations de nouvelles Églises de Scientology ont eu lieu à Auckland, en Nouvelle-Zélande, à San Fernando Valley en Californie, à Miami en Floride, à Copenhague au Danemark, et il y a tout juste deux semaines, à Birmingham au Royaume-Uni et à Dublin en Irlande.

D’autres Églises de Scientology vont ouvrir leurs portes dans les 12 prochain mois dans des centres culturels très actifs, en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique.